Dossier

PlayStation 5 vs Xbox Series X : configuration, prix, exclus… quelle console choisir ?

Avec des dates de sortie officialisées pour la fin de l’année 2020, les deux nouvelles consoles imaginées par Sony et Microsoft promettent déjà de se livrer à une guerre concurrentielle féroce. 

Qu’il s’agisse de la Xbox Series X ou de sa rivale la PlayStation 5, les deux nouvelles machines next-gen annoncées par Microsoft et Sony promettent déjà de pousser le jeu vidéo à un niveau encore jamais atteint sur console. De quoi relancer la traditionnelle guerre opposant les pro-PlayStation aux inconditionnels Xbox.

Design : Monolithique mais pas seulement esthétique

Crédits JDG

Loin des PS4 et Xbox One X, Sony et Microsoft ont visiblement décidé d’innover côté design cette année, avec deux consoles aux apparences massives mais très différentes l’une de l’autre. Ainsi, tandis que la PlayStation 5 s’offre un design bicolore aux lignes arrondies, la Xbox Series X assume une esthétique monolithique pour le moins futuriste Si on se retiendra bien de juger les deux consoles sur leur apparence, on note tout de même que les deux constructeurs semblent avoir défini leur esthétique en fonction des performances de ces dernières, et donc de leur nécessité à être efficacement ventilées. Tandis que Mark Cerny, l’architecte de la PS5 évoquait en mars dernier dans une interview à The Guardian “un système de refroidissement haute-performance” rendu possible grâce aux évents latéraux, la console de Microsoft sera quant à elle capable de gérer 70% de débit d’air chaud en plus par rapport à la Xbox One X, promettait Jim Wahl, directeur de l’ingénierie mécanique chez Xbox au site DigitalFoundry.

Performances : Xbox met la PS5 en boîte

Après leur beauté extérieure, on s’attaque à la beauté intérieure des nouvelles machines de Microsoft et Sony. Sans surprise, c’est ici que les disparités commencent réellement à se voir. Si la PS5 et la Xbox Series X intègrent toutes les deux un puissant CPU AMD Ryzen Zen-2 huit cœurs, la console de Microsoft se démarque de sa rivale, en offrant un cadençage maximal à 3,8 GHz, tandis que la PS5 se contente de 3,5 GHz. Côté GPU, les machines jouent des coudes, en proposant toutes les deux une architecture AMD RDNA 2 custom gravée en 7 nm et 16Go de RAM. Concernant leurs performances d’affichage enfin, les deux consoles proposent une qualité d’image 8K couplée à un taux de rafraichissement à 120Hz. Seule différence qui offre encore une fois l’avantage à Microsoft, la Xbox Series X bénéficie de 12 TFlops de puissance graphique, contre 10,28 TFlops pour la PS5.

En termes de mémoire interne, c’est (encore une fois) la Xbox Series X qui se démarque de prime abord, avec 1024 Go de mémoire stockage SSD contre seulement 825 Go pour la PS5. Un avantage pourtant très relatif, d’autant plus que si les deux machines peuvent bénéficier d’une extension de mémoire, celle de Microsoft nécessite d’investir dans une extension SSD propriétaires Seagate, estimée à un peu plus de 200$ pièce pour 1 To. De son côté, la PS5 dispose d’un slot interne libre destiné à accueillir un SSD M.2 NVMe standard, ce qui devrait laisser davantage de choix aux joueurs.

Crédits Seagate

La PlayStation 5 accuse sans doute un léger retard en termes de puissance, pourtant Sony a frappé fort en annonçant un impressionnant débit de données : 5,5 Go/s pour du RAW, et de 8 à 9 Go/s pour des formats compressés. De quoi faire pâlir la Xbox Series X, qui se contente de 2,4 Go/s en RAW, et 4,8 Go en compressé. Sur le papier, les temps de chargements ingame annoncés par Sony devraient ainsi être très courts, voire inexistants, surpassant largement la console de Microsoft. Encore faudra-t-il s’assurer que les serveurs et les connexions des joueurs suivent.

Manettes : Sony prend les choses en main

Sony et Microsoft ont évidemment profité du lancement de leurs consoles pour officialiser de nouveaux contrôleurs. Avec sa DualSense, la PlayStation 5 parvient cependant à se détacher largement de sa concurrente, en intégrant en plus de sa désormais traditionnelle zone tactile, un nouveau moteur haptique plus sensible, ainsi que des gâchettes à tension adaptative. Deux nouveautés qui, une fois combinées, permettront des sensations encore plus réalistes promet Sony. On imagine déjà leur utilité dans un FPS, notamment lorsque le joueur est amené à manipuler différentes armes à feu. Pour les adeptes des jeux multijoueurs, des haut-parleurs, un micro ainsi qu’une prise jack 3.5 sont également intégrés à la manette.

De son côté, la nouvelle manette Xbox Series X peine clairement à tenir la comparaison. Hormis l’arrivée d’un bouton de partage et d’un design légèrement modifié, le nouveau contrôleur de Microsoft n’opère pas de grand changement, et conserve son alimentation à piles, tandis que les DualSense s’offrent une batterie de 1560 mAh et la fonction charge rapide USB-C, leur permettant de tenir 8 à 10 heures ingame. Cependant, le constructeur américain s’assure tout de même un bon point en étant également compatible PC et Xbox One, contrairement à la DualSense, qui sera une exclusivité PS5 (les DualShock PS4 pourront en revanche être utilisées sur la console next-gen). À noter enfin que la manette PS5 est un peu plus chère que celle des Xbox Series X et S : 69,99 contre 59,99 euros. 

Retrouvez la manette PS5 à 69,99 euros Retrouvez la manette Xbox Series à 59,99 euros

Line-up et exclus : Une affaire de goût

Les nouvelles consoles de Sony et Microsoft ont beau présenter quelques différences sur le plan technique, c’est surtout au niveau de leurs exclusivités et de leur line-up de départ que le choix des joueurs risque de se faire.

Chez Xbox, Phil Spencer teasait au site Polygon le “meilleur” line-up de lancement de l’histoire de la console. Si beaucoup de joueurs n’ont pas caché leur déception après l’annonce de report du très attendu Halo Infinite, prévu en exclusivité day-one sur la machine, ces derniers ont malgré tout pu se consoler avec d’autres titres issus de licences tierces comme Assassin’s Creed Valhalla ou Watch Dog Legion accessibles dès la sortie de la Xbox Series X, ainsi que plusieurs exclus annoncées pour les mois à venir, à l’instar de Fable et State of Decay 3.

Chez Sony en revanche, la PS5 a misé sur plusieurs grosses exclus day-one, dont la bêta de Call of Duty BO Cold War, Sackboy, a Big Adventure, ou le très attendu Spider-Man Miles Morales. Un peu plus tard, les nouveaux God of War, Final Fantasy XVI ou encore Horizon Forbidden West devraient aussi rejoindre la liste des titres réservés au constructeur japonais.

 PS5Xbox Series X
Line-up de lancement Exclu
- Astro’s Playroom (pré-installé sur la console)
- Demon’s Souls
- Destruction All-Stars
- Spider-Man Miles Morales + Ultimate Edition
- Sackboy A Big Adventure
- Call of Duty BO Cold War (beta uniquement)


- Assassin’s Creed Valhalla
- Devil May Cry 5 Special Edition
- Fortnite
- FIFA 21*
- Godfall
- Hyper Scape
- Watch Dogs Legion*
- Assassin’s Creed Valhallaa
- Destiny 2
- Devil May Cry 5 : Special Edition
- Dirt 5
- Gears Tactics
- Tetris Effect : Connected
- The Falconeer
- Watch Dogs : Legion
- Yakuza : Like a Dragon
Exclus post-lancement- Bugsnax (exclu temporaire)
- Deathloop (exclu temporaire)
- Final Fantasy XVI (exclu sur console)
- GhostWire : Tokyo (exclu sur console)
- Godfall (exclu temporaire)
- God of War
- Goodbye Volcano High (exclu temporaire)
- Gran Turismo 7
- Horizon Forbidden West
- Oddworld : Soulstorm (exclu temporaire)
- Project Athia
- Quantum Error
- Ratchet & Clank : Rift Apart
- Returnal
- Stray
- As Dusk Falls Avowed
- Fable
- Forza Motorsport
- Halo Infinite
- Phantasy Star Online 2: New Genesis
- S.T.A.L.K.E.R. 2
- State of Decay 3
- Tetris Effect: Connected
- The Gunk
- Warhammer 40,000 : Darktide

Des listes de jeux qui peuvent sembler pour le moment assez restreintes, mais auxquelles il faut ajouter les services de rétrocompatibilité. Sur ce point, c’est sans surprise Microsoft qui s’impose face à Sony, qui a pourtant annoncé il y a quelques semaine l’arrivée du PlayStation Plus Collection.

Le cloud : nouvel Eldorado des consoles

Depuis déjà quelques années, les services de jeux par abonnement sont devenus le fer-de-lance des constructeurs et éditeurs vidéoludiques. Résultat, quand on achète une console, on n’achète pas seulement la machine, mais bien souvent l’ensemble de ses services accessibles. Ainsi, comme pour sa PS4, la PS5 proposera le service de cloud gaming PS Now, permettant d’accéder à plus de 700 jeux en streaming directement depuis sa console ou son PC, ainsi qu’un abonnement PlayStation+, permettant de jouer en ligne et d’accéder à des jeux “gratuits” tous les mois. Combinés, les deux services proposés par Sony reviennent à environ 120€ par an. De son côté, la nouvelle Xbox proposera elle aussi son service de cloud gaming Xbox Game Pass Ultimate sur console PC et Android, avec un accès à plus d’une centaine de jeux en streaming. À noter que l’offre inclut également le Xbox Live Gold, qui permet de jouer en ligne. Un combo gagnant, mais proposé au prix fort de 13€/mois, soit 156€ à l’année.

Et le prix dans tout ça ?

Annoncées comme les consoles les plus puissantes jamais imaginées par leurs créateurs, la PS5 et la Xbox Series X ont un prix, et autant vous prévenir tout de suite, il n’est pas donné. Pour la nouvelle PlayStation, dont la sortie est prévue le 19 novembre en France, comptez ainsi 499€. Un tarif plus bas que ce qu’annonçaient les rumeurs, et qui s’aligne parfaitement avec celui de la Xbox Series X. Sans doute conscients du prix élevé de leurs consoles, les deux constructeurs proposeront également un modèle estampillé digital only, dépourvu de lecteur Blu-Ray 4K, et prenant en charge uniquement les jeux dématérialisés. Un bon compromis pour les joueurs, qui pourront bénéficier d’une PS5 Digital Edition (399€) et d’une Xbox Series S (299€) pour un prix plus abordable, mais sans compromis sur la puissance.

 PlayStation 5Xbox Series X
ProcesseurAMD Ryzen Zen-2 huit cœurs
3,5 GHz
AMD Ryzen Zen-2 huit coeurs
3,8 GHz
GPUAMD RDNA 2 7 nm
10,28 TFLOPs
AMD RDNA 2 7 nm
12 TFLOPs
Mémoire RAM16 Go GDDR616 Go GDDR6
Mémoire StockageSSD 815 GoSSD 1 To
Extension de mémoire ?Oui
via NVME SSD interne
Oui
Via carte propriétaire externe Seagate
Vitesse de transfert5,5 Go/s (Raw)
de 8 à 9 Go/s (compressé)
2,4 Go/s (Raw)
4,8 Go/s (compressé)
Lecteur optiqueLecteur Blu-Ray 4K UHDLecteur Blu-Ray 4K UHD
Services disponibles> PS Now (cloud gaming)
> PS+ (multi+jeux gratuits)
> PS+ Collection (Vault d'anciens jeux)

> 120€/an
> Xbox Game Pass Ultimate
(comprend le cloud gaming, le multi, et le service de rétrocompatibilité)

> 156€/an
Autres modèles ?Digital Edition, sans lecteur Blue-RayXbox Series S, sans lecteur Blue-Ray
Prix499€
399€ pour la Digitale Edition
499€
299€ pour la Xbox Series S
Date de sortie12 novembre 2020
19 novembre 2020 en France
10 novembre 2020

Alors, on choisit quoi ?

On le sait, le choix d’une console s’arrête rarement à sa simple performance, sans quoi la Nintendo Switch n’aurait jamais connu le succès qui la caractérise. Si Microsoft s’impose sur le plan technique, de son côté, Sony parvient à tirer avantage de son line-up de lancement et de ses nombreuses exclus, autant que par les nouveautés intégrées à sa manette DualSense. Entre les deux nouveaux mastodontes du jeu vidéo, il s’agira donc avant tout de faire son choix en fonction des jeux attendus et des différents services proposés.

Où précommander la PS5 et la Xbox Series X ?

Sony PlayStation 5 Édition Standard, Avec 1 Manette Sans Fil DualSense, Couleur : Blanche

amazon
Non disponible
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Xbox Series X – La Xbox la plus puissante

amazon
Non disponible
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Xbox Series S – Console Next-Gen la plus compacte et 100% digitale

amazon
Non disponible
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites