Dossier

Les 12 objets qui ont révolutionné la tech ces dix dernières années

Gadget

Par Felix Gouty le

Avant de conclure cette décennie forte en rebondissements technologiques, faisons un petit bilan. Voici les 12 objets tech qui ont marqué et révolutionné le monde ces dix dernières années.

Les objets tech les plus révolutionnaires de la décennie.

“Tout est connecté” : la décennie passée a rendu cette phrase très concrète. Les smartphones sont devenus des ordinateurs. Les montres sont devenues des smartphones. Et les enceintes intelligentes les ont connectés les uns aux autres. Mais, entre 2010-2019, l’interconnexion n’a pas été le seul  axe d’innovation. Grâce aux nouvelles technologies, de nombreuses inventions du passé ont fait leur retour en force   : les réalités virtuelles et augmentées, le drone ou encore la voiture électrique. Alors que l’année 2020 approche à grands pas, il est temps de faire le bilan des objets tech qui ont révolutionné le secteur ces dix dernières années.

Oculus Rift (2016), portail vers une autre réalité

Casque de réalité virtuelle, Oculus Rift.
Crédits : Oculus / Facebook.

Si Pokémon GO a réussi à démocratiser la réalité augmentée, c’est bien le fameux casque Oculus Rift qui a permis à la réalité virtuelle de prendre enfin son envol. Oculus est à l’origine une “success-story” Kickstarter, l’une des premières du genre. Le pari ? Donner accès à une réalité virtuelle pour tout un chacun, tout en restant dans le confort de sa demeure. Quelques années plus tard, la start-up prometteuse était rachetée par Mark Zuckerberg et Facebook, commercialisant ainsi l’Oculus Rift – l’illustration même du dispositif de réalité virtuelle moderne.

Apple iPad (2010), un pont entre les générations

L'Apple iPad d'origine.
Crédits : Apple.

Avant que cette décennie ne débute, les téléphones portables avaient déjà envahi nos vies. La révolution portée par l’iPhone d’Apple battait son plein depuis quelques années. L’étape suivante consistait à en faire plus que de simples téléphones mobiles et à les transformer en de véritables ordinateurs. Pour y arriver, Apple a lancé une forme hybride, la tablette, et l’a popularisée avec l’iPad et son grand écran tactile. Instrument de bureautique ou de divertissement, l’iPad était – avec du recul – le prototype des smartphones actuels.

Tesla Model S (2012) ou la revanche de l’automobile électrique

La voiture électrique Model S de Tesla.
Crédits : Tesla.

La VR n’a pas été la seule à prendre sa revanche sur l’histoire durant cette décennie – la mobilité électrique aussi. Au début du siècle dernier, l’automobile existait sous de multiples formes et formules : la voiture à vapeur, à combustion, à moteur électrique, etc. Bien aidée par l’efficacité industrielle et marketing des firmes Ford, la voiture à moteur à essence a finalement gagné la bataille de l’automobile et a régné en maître incontesté pendant des dizaines d’années … jusqu’à l’avènement de Tesla. L’entreprise automobile d’Elon Musk a beau en faire rire certains avec son Cybertruck, elle est bien celle qui a permis la réintroduction de l’automobile électrique. Avec la Tesla Model S, non seulement Elon Musk a permis au monde de refaire connaissance avec le concept de voiture électrique mais il s’est positionné comme acteur incontournable du secteur automobile.

DJI Phantom 3 (2015), le nouveau prince des airs

Le drône Phantom 3 de DJI.
Crédits : DJI.

Si la voiture électrique a petit-à-petit reconquis les routes cette décennie, c’est avec le DJI Phantom 3 que les drones ont véritablement conquis le ciel. Appareil très présent dans les films de science-fiction, le drone est l’un des objets phares de la décennie 2010-2019. Le modèle Phantom 3 de la compagnie chinoise DJI en est le plus bel exemple. Grâce à lui, la marque – prisée par les artistes comme les sportifs – a réussi à se positionner comme la référence du secteur. Aujourd’hui, les drones ont leur place sur les plateaux de tournage et leurs propres tournois. Bientôt, qui sait, ils nous livreront nos colis Amazon. DJI, et plus particulièrement son Phantom 3, n’y seront alors pas pour rien.

Raspberry Pi (2012) : bienvenue dans la matrice

La carte informatique Raspberry Pi.
Crédits : Raspberry Pi Foundation.

Son objectif était de servir de pâte à modeler aux apprentis programmeurs et étudiants en informatique. Aujourd’hui, le micro-ordinateur monocarte connu sous le nom de Raspberry Pi est partout – même dans la série Mr. Robot ! Capable de fonctionner facilement sous Linux ou sous Windows et Android, le Raspberry Pi est désormais le troisième système informatique mondial, juste derrière les PCs classiques et le Mac d’Apple, avec 25 millions d’unités vendues. Le Raspberry Pi est l’ultime instrument du “DIY” informatique, un vrai symbole de liberté et de créativité.

Apple AirPods (2016), la touche d’excellence

Les AirPods, écouteurs sans fil d'Apple.
Crédits : Apple.

Après un symbole d’indépendance technologique, passons au symbole du pouvoir marketing d’Apple. Si le casque sans fil existait déjà, les écouteurs sans fil peinaient à convaincre le public … avant les AirPods. Ces écouteurs sans fil rechargeables dans une petite boîte, siègent désormais dans les oreilles d’habitants du monde entier. Lorsque Apple a fait disparaître le port Jack de ses iPhones, l’entreprise du regretté Steve Jobs a obligé ses millions de clients à adopter les AirPods jusqu’à ce qu’ils deviennent le nouveau produit à la mode des mois durant. S’ils offrent un son clair et agréable au tympan, les AirPods incarnent surtout le ralliement à une communauté – encore plus que l’iPod ou l’iPhone avant eux.

PlayStation 4 (2013) : jusqu’aux limites du jeu-vidéo

Crédits : Sony.

Si les téléphones se transformaient en petits ordinateurs, les consoles de jeu-vidéo peinaient, elles, à rattraper la puissance graphique et informatique de ces derniers. La PlayStation 4 de Sony a changé la donne. Et la compagnie japonaise s’est armé d’un nombre croissant d’exclusivités, forçant les joueurs à renouer avec le jeu-vidéo sur console : The Last of Us, God of War, Red Dead Redemption II, Marvel’s Spider-Man ou, plus récemment, Death Stranding. Devenant la deuxième console la plus vendue au monde juste derrière la PS2, la PS4 est devenue l’incontournable référence du jeu-vidéo moderne.

Apple Watch (2015), tout-en-un au bout du poignet

L'Apple Watch Series 4.
Crédits : Apple.

Enceintes, bracelets, lampes… la décennie 2010-2019 a été celle de l’expansion des objets connectés.  Mais s’il en y a un qui symbolise ce nouveau pan de la tech, c’est certainement la montre connectée ou “smartwatch. Et encore une fois, le précurseur dans le domaine est Apple, avec son Apple Watch (et plus encore avec son Apple Watch Series 4). Au départ, simple gadget d’early adopters, l’Apple Watch a imposé la montre connectée dans le quotidien des sportifs, des professionnels surchargés et même des personnes ayant des problèmes de santé cardiaque.

Google Chromecast (2013) ou l’abolition des barrières technologiques

La clé Chromecast de Google.
Crédits : Google.

Dans les années 2010-2019, la télévision et la vidéo web ont fini par se confondre. La première comporte désormais des systèmes de vidéos à la demande et la seconde s’est lancée dans le direct avec Twitch ou Facebook Live. Google, le géant de la navigation web, n’est pas en reste dans cette affaire et a justement participé à briser cette barrière ancestrale. Le Google Chromecast est le pont qui a permis de réunir l’un et l’autre, en ouvrant le champs des possibles du streaming – aujourd’hui omniprésent. Et ce rôle n’est pas prêt de changer avec le lancement, côté jeux vidéo, de Google Stadia.

Samsung Galaxy Note (2011) : le premier smartphone moderne ?

Le premier Galaxy Note de Samsung.
Crédits : Samsung.

A l’orée des années 2010, les téléphones portables tendaient à rapetisser. Le Samsung Galaxy Note a renversé cette tendance en pariant sur un écran plus grand, pour toujours plus d’applications et de possibilités. Sans ce smartphone, difficile de voir à quoi ressembleraient les mobiles actuels ou comment chacun pourrait obtenir sa dose de Netflix pendant ses trajets quotidiens. En somme, le Galaxy Note a ouvert la voie à ce qui aujourd’hui est considéré comme la norme dans l’univers désormais gigantesque de la téléphonie mobile.

Nintendo Switch (2017), le jeu sans contraintes

Nintendo Switch.
Crédits : Nintendo.

La PlayStation 4 a repoussé les limites des performances du jeu-vidéo sur console. La Nintendo Switch, elle, a retiré les carcans pour l’emmener conquérir de nouveaux horizons. Après le flop de la Wii U, Nintendo avait besoin d’un nouveau concept révolutionnaire digne de la Wii pour remonter la pente. Le défi de la Switch était osé : proposer une console aussi bien de salon que portable, avec la même efficacité et les mêmes possibilités d’un mode à l’autre. Seulement quelques années après sa sortie, on peut dire que le défi a été réussi haut la main. L’autre atout de la Switch par rapport à ses prédécesseurs est d’avoir offert l’accès à son immense catalogue d’anciens jeux, à de nombreux jeux indépendants et à s’aligner (du mieux qu’elle peut) sur les titres “triple A” de la concurrence. A l’heure de l’interconnexion et de la mobilité, la Nintendo Switch s’est rapidement arrogé la part du roi dans le secteur du jeu-vidéo.

Amazon Echo (2014), la révolution domotique

L'enceinte connectée intelligente d'Amazon, Echo.
Crédits : Amazon.

S’il y avait une révolution technologique à retenir de cette décennie 2010-2019, ce serait l’apparition d’un réel dialogue entre l’humain et la machine. Porté par les progrès de l’intelligence artificielle, ce dialogue s’est matérialisé sur mobile à travers Siri d’Apple, Cortana de Microsoft ou l’Assistant vocal de Google. Avec l’enceinte connectée intelligente Echo, Amazon a étendu les frontières de ce dialogue. Faire appel à un assistant virtuel intelligent, connecté aux autres objets de sa demeure, a révolutionné notre façon d’interagir avec notre habitation. La domotique, la maison connectée et l’Internet des objets étaient enfin là, à la portée de chacun. La science-fiction est devenue réalité : si la formule est parfois clichée, en l’occurrence elle ne l’est pas ici et l’avenir le confirmera.