Test

[Impressions] Evolve : Le solo, le nouveau monstre, les modes de jeu…

Par Henri le

Il ne reste plus qu’un petit mois avant la sortie du prochain jeu de Turtle Rock Studio. L’occasion pour nous de profiter de tout le contenu resté secret jusque-là.

evolve-pc-1417614160-041

Si notre dernière preview d’Evolve présentait l’univers et le gameplay du titre, le studio Turtle Rock n’avait pas tout dévoilé. Mais notre dernière rencontre avec le jeu nous a permis de profiter d’une très grosse partie du contenu final qui sera proposé le 10 février prochain. Passage en revue des nouveautés.

Spectre, une autre manière de jouer le monstre

Après Goliath et le Kraken, c’est au tour de Spectre de faire son apparition. C’est le monstre le plus furtif et rapide du jeu, bien que son blindage soit plus faible. C’est également un des plus intéressants à jouer puisqu’il demande de bien préparer ses attaques. Pour ce faire, il peut se téléporter, ou déployer un leurre de lui-même afin de désorienter les chasseurs. On peut donc commencer à dresser un portrait des attitudes des trois monstres : le Goliath serait un tank, à la fois résistant et lent, le Kraken pourrait faire penser à un Caster, car il allie sort à distance et mobilité, et le Spectre incarne le personnage « Stealth » par excellence.

Evolve-Wraith-Skills

Les chasseurs pourront également s’adapter à leur adversaire, puisqu’ils ont désormais le choix entre trois personnages différents pour chacune des classes. On sent d’ailleurs que Turtle Rock a voulu rendre certaines d’entre elles plus attractives aux yeux du grand public. C’est le cas du nouveau Médic, nommée Caira, qui dispose désormais d’un lanceur de grenade au napalm. Ce qui n’est pas ce à quoi on peut s’attendre d’un soigneur ! Ce genre d’initiative a-t-elle pour but de redonner de l’intérêt à des classes moins séduisantes à jouer sur le papier ? Il faudra passer plus de temps sur le titre, qui nécessite encore un peu d’équilibrage, pour s’en assurer.

« Vous verrez du pays », qu’ils disaient

Les gamers ayant testé l’alpha ont déjà pu crapahuter sur la planète Shear, principalement composée de forêts tropicales peu accueillantes. Lors de cette nouvelle session, Turtle Rock a rendu disponibles les 16 maps de la version finale. Bien que certaines d’entre elles soient plus enneigées ou désertiques que d’autres, le ton général reste le même. Une petite déception qui peut néanmoins s’expliquer par le fait que des paysages moins boisés rendraient la traque trop facile. Car la chasse n’est pas le seul mode disponible. Il est également accompagné de « Nid », une sorte de Search & Destroy où les chasseurs doivent détruire des œufs protégés par la bête, « Sauvetage » qui comme son nom l’indique vous demande de libérer des collègues blessés et « Defense », qui consiste à protéger une plateforme de ravitaillement pendant un temps imparti.

evolve-pc-1417614160-047

Il sera possible de jouer en solo, et un mode nommé Évacuation semble taillé pour cet usage. Jouable sur cinq tours, il mélange « Chasse », « Nid », « Sauvetage » et « Défense », et permet à un joueur (ou plusieurs) de cumuler plus d’expérience et débloquer des atouts. Vous pourrez également passer d’un chasseur à l’autre en direct, ce qui offre un bon moyen de se familiariser avec toutes les classes. L’IA prend le relais et se débrouille plutôt bien, même si les parties sont forcément moins rythmées.

Evolve propose un challenge intense et intéressant, mais moins accessible que Left 4 Dead. On sent pourtant que Turtle Rock a tenu à proposer quelque chose de nouveau. Le contenu final est plus important qu’il n’y parait, même s’il ouvre forcément la porte à des DLC. Il faut maintenant que l’équilibrage soit parfait, au risque de laisser sur le côté les joueurs les moins persévérants.

Il ne reste plus qu’un petit mois avant la sortie du prochain jeu de Turtle Rock Studio. L’occasion pour nous de profiter de tout le contenu resté secret jusque-là.

evolve-pc-1417614160-041

Si notre dernière preview d’Evolve présentait l’univers et le gameplay du titre, le studio Turtle Rock n’avait pas tout dévoilé. Mais notre dernière rencontre avec le jeu nous a permis de profiter d’une très grosse partie du contenu final qui sera proposé le 10 février prochain. Passage en revue des nouveautés.

Spectre, une autre manière de jouer le monstre

Après Goliath et le Kraken, c’est au tour de Spectre de faire son apparition. C’est le monstre le plus furtif et rapide du jeu, bien que son blindage soit plus faible. C’est également un des plus intéressants à jouer puisqu’il demande de bien préparer ses attaques. Pour ce faire, il peut se téléporter, ou déployer un leurre de lui-même afin de désorienter les chasseurs. On peut donc commencer à dresser un portrait des attitudes des trois monstres : le Goliath serait un tank, à la fois résistant et lent, le Kraken pourrait faire penser à un Caster, car il allie sort à distance et mobilité, et le Spectre incarne le personnage « Stealth » par excellence.

Evolve-Wraith-Skills

Les chasseurs pourront également s’adapter à leur adversaire, puisqu’ils ont désormais le choix entre trois personnages différents pour chacune des classes. On sent d’ailleurs que Turtle Rock a voulu rendre certaines d’entre elles plus attractives aux yeux du grand public. C’est le cas du nouveau Médic, nommée Caira, qui dispose désormais d’un lanceur de grenade au napalm. Ce qui n’est pas ce à quoi on peut s’attendre d’un soigneur ! Ce genre d’initiative a-t-elle pour but de redonner de l’intérêt à des classes moins séduisantes à jouer sur le papier ? Il faudra passer plus de temps sur le titre, qui nécessite encore un peu d’équilibrage, pour s’en assurer.

« Vous verrez du pays », qu’ils disaient

Les gamers ayant testé l’alpha ont déjà pu crapahuter sur la planète Shear, principalement composée de forêts tropicales peu accueillantes. Lors de cette nouvelle session, Turtle Rock a rendu disponibles les 16 maps de la version finale. Bien que certaines d’entre elles soient plus enneigées ou désertiques que d’autres, le ton général reste le même. Une petite déception qui peut néanmoins s’expliquer par le fait que des paysages moins boisés rendraient la traque trop facile. Car la chasse n’est pas le seul mode disponible. Il est également accompagné de « Nid », une sorte de Search & Destroy où les chasseurs doivent détruire des œufs protégés par la bête, « Sauvetage » qui comme son nom l’indique vous demande de libérer des collègues blessés et « Defense », qui consiste à protéger une plateforme de ravitaillement pendant un temps imparti.

evolve-pc-1417614160-047

Il sera possible de jouer en solo, et un mode nommé Évacuation semble taillé pour cet usage. Jouable sur cinq tours, il mélange « Chasse », « Nid », « Sauvetage » et « Défense », et permet à un joueur (ou plusieurs) de cumuler plus d’expérience et débloquer des atouts. Vous pourrez également passer d’un chasseur à l’autre en direct, ce qui offre un bon moyen de se familiariser avec toutes les classes. L’IA prend le relais et se débrouille plutôt bien, même si les parties sont forcément moins rythmées.

Evolve propose un challenge intense et intéressant, mais moins accessible que Left 4 Dead. On sent pourtant que Turtle Rock a tenu à proposer quelque chose de nouveau. Le contenu final est plus important qu’il n’y parait, même s’il ouvre forcément la porte à des DLC. Il faut maintenant que l’équilibrage soit parfait, au risque de laisser sur le côté les joueurs les moins persévérants.