L’année 2011 fût extrêmement chargée en évènements. Côté geek, même chose avec de nombreux produits, tendances, personnages, affaires. C’est donc le moment de les réunir et les rappeler en cette fin d’année, sous la forme d’un Abécédaire parlant autant d’Anonymous que d’Ice Cream Sandwich, en passant par Dark Souls ou Free Mobile. Enjoy !

Technicolour Alphabet by Imeus Design

…………………………

- À -

Anonymous

L’une des personnalités de l’année n’a pas d’identité, mais un visage. Sous le masque de Guy Fawkes, qui a inspiré le comics et le film V pour Vendetta, des protestants et hackers à travers le monde se sont manifestés. D’abord symbole des anonymous du board 4 Chan, le masque est désormais un symbole d’opposition moderne sorti d’Internet, descendu dans la rue.

Arkham City

Imaginez notre surprise, il y a deux ans : une adaptation de Batman. Qui n’est pas un dérivé de film. Qui se révèle fabuleuse. C’est Batman : Arkham Asylum. Imaginez notre surprise, cette année : une suite d’Arkham Asylum. Qui est différente, car désormais ouverte dans son univers. Qui se relève encore meilleure que l’original. Décidément, Rocksteady fait mentir toutes les règles du jeu vidéo à licence. Pourvu que cela dure.

…………………………

- B -

Battlefield 3

La guerre reste le terrain de jeu favori des gamers, à en croire les ventes faramineuses de Modern Warfare 3. Au JDG, nous lui préférons pourtant son grand rival, Battlefield 3. Cette année, il est venu avec un nouveau et splendide moteur graphique pour servir ses intentions : des conflits toujours aussi tactiques, riches et ouverts. Bien lui en prit : Battlefield est « juste » un énorme succès, cette année.

Brevets

L’autre guerre qui aura marqué 2011 est beaucoup moins amusante, du coup. En prenant une tournure qui ne frise même plus le ridicule, cette voit les constructeurs se crêper le chignon les uns les autres comme des clientes un matin de Black Friday chez H&M. Entre procès, interdictions de vente et rachats de porte-feuilles de brevets pour des sommes faramineuses (Hello Moto !), ce conflit n’accouchera que d’un seul gagnant, comme toujours : les profiteurs.

…………………………

- C -

Carrier IQ

C’était une société aussi prospère que discrète. Du jour au lendemain, Carier IQ est devenue l’ami gênant que personne ne veut avoir. Tous, des opérateurs au constructeur ont dû avouer y avoir recours, ou ont fièrement annoncé ne pas les connaître. Il est vrai qu’un logiciel caché enregistrant en théories toutes nos activités jusqu’à nos tapes de clavier, ça fait aussi peur que ça dégoûte. M’est avis que cet IQ Gate se poursuivra en 2012.

Cloud

Et voilà, c’est vraiment parti. La technologie du Cloud, connue depuis des années, est enfin entrée dans la lumière, avec le succès foudroyant de DropBox et l’arrivée des grands noms sur le secteur : Apple, Amazon, Google, Microsoft et consorts veulent tous désespérément prendre soin de nos données, les synchroniser, les sécuriser, les rendre accessibles de partout. Un challenge immense tant le Cloud va changer notre rapport à la propriété et l’accès.

Community

Petite pensée pour la série la plus nerd du moment : la brillante équipe de Community est pour le moment mise en pause forcée par NBC. Car malgré des critiques dithyrambiques et des fans actifs, les audiences ne suivent pas. Dommage, vraiment dommage tant nous sommes tous ici émerveillés par la déconstruction du sitcom de Dan Harmon et les hommages toujours plus fins truffant chaque épisode. #OccupyGreendale !

…………………………

- D -

Direct Download

L’une des conséquences attendues/craintes de l’avènement de l’ère Hadopi fût l’exode du Peer 2 Peer au Téléchargement direct. Et il s’est fait. Alors que le gouvernement se félicite d’avoir fait « reculer le piratage » de 35%, les sites comme Megaupload ont vu leur trafic exploser. Contre un abonnement, ils offrent un téléchargement beaucoup plus rapide et surtout, anonyme. Avec les « packs » de type Newsgroup + VPN, le téléchargement direct a de beaux jours devant lui. Merci Hadopi.

Dark Souls

C’est le jeu le plus vachard de l’année, voire de ces dernières années. Suite spirituelle du déjà très relevé Demon’s Soul, Dark Souls vous plonge dans un univers Dark Fantasy, mais surtout dans un stress de tous les instants, tant le danger est omniprésent, la mort fréquente. Pénalités, boss « intestables » et autres pièges devraient en décourager plus d’un – et c’est le cas. Mais pour les aventuriers motivés, le bonheur immense de survivre balaye tout le reste. Immanquable.

Duke Nukem Forever

De l’autre côté du spectre jeu vidéo 2011 se trouve le Duke. En hibernation, débranché puis ressuscité pour sortir enfin cette année après 14 ans d’attente, Duke risquait fortement de ne sentir très frais. Et ça n’a pas manqué. Il faut parfois laisser des légendes intactes, au lieu de les salir en leur les insérant dans une époque qui n’est plus la leur.

Dennis Richie (par Eagleair)

La mort de Denis Richie. Un peu trop oubliée à mon goût.

…………………………

- E -

Esport, le retour

C’est un phénomène très ancien, niche compétitive du jeu vidéo qui a presque percé, puis s’est dégonflé, avant de revenir en force cette année. Sous l’impulsion de jeux comme Starcraft II et de nouveaux « personnages » commentant des matches de haut niveau, l’Esport pourrait très bien devenir un sport / spectacle comme un autre. On vous aura prévenu.

Ericsson

C’est décidé, Sony prend enfin le contrôle total de sa division téléphonie. Exit donc le label « Ericsson », qui fera verser une larme au plus vieux d’entre nous (T28s for the win). Mais ce sera pour le mieux, car Sony comme d’autres doit désormais créer une vraie synergie entre ses produits et rapatrier toutes ses divisions. Un mal pour un bien.

…………………………

- F -

Free Mobile

C’est LA star de ce mois de décembre : le service téléphonie mobile de Free promet de donner un coup de pied dans la fourmilière un peu trop confortable des opérateurs de téléphonie, comme Free avait révolutionné le visage du net Français à son époque. On apprécie beaucoup le teasing, qui rend hommage à une certaine déclaration d’un certain patron d’un certain opérateur…

Facebook Timeline

Il se déploie chez vous, alors que vous lisez cette chronique : la révolution Facebook, cette nouvelle (et jolie) mise en page qui veut transformer le réseau social en véritable frise de votre vie. L’idée est intelligente : Zuckerberg ne s’est jamais caché de vouloir accentuer toujours plus l’implication des utilisateurs sur son site. Ce sera sûrement chose faite, malgré les nombreuses craintes des défenseurs de la vie privée.

…………………………

- G -

Galaxy

Dire que Samsung s’est surpassé dans son personnage de Samsung est un euphémisme. Le géant coréen, qui dégaine des produits plus vite que son ombre, a sorti cette année une gamme Galaxy absolument ahurissante : Galaxy Wiki, Galaxy S2, Galaxy Nexus, Galaxy Note, Galaxy 7.7, Galaxy 8.9, Galaxy 10.1. Un éventail pour tous les besoins, parfois même ceux que l’on ignorait (cf. le Note). Et surtout, une qualité constante. Bravo.

Google +

C’est le Facebook de Google. Avec ses spécificités, ses bonnes idées (dont certaines reprises par Facebook), ,mais aussi ses doutes : a-t-on encore envie d’un autre réseau ? Du coup, la sauce n’a pas vraiment pris. Google + marche clairement, mais le gros de son contenu est un dupliqué de nos status Facebook et tweets. Il en faudra plus pour s’imposer, mais le premier pari d’exister est déjà remporté. Pas si mal.

…………………………

- H -

HP et WebOS

La grande saga de l’année. Grandeur et décadence d’un OS prometteur, mais trop faible. Un mariage d’intérêt avec un riche bourgeois (HP) se voyant nouveau roi (Apple), un bide (TouchPad) et une chute brutale. Puis, une revente bradée, un succès, un changement de stratégie bref, un bien beau bordel. Aux dernières nouvelles, HP rend WebOS Open Source. C’est une manière polie de dire « euh, démerdez-vous avec la patate chaude ».

Hadopi 3

Nous vous en parlions plus haut, Hadopi est toujours présent. Tellement que notre Président de la République, sous couvert d’un « succès » des premiers volets, veut maintenant s’attaquer au streaming avec Hadopi 3. La trilogie la plus gag-esque du moment, dommage qu’on ne puisse l’acheter légalement en Blu Ray.

…………………………

- I -

Ice Cream Sandwich

Malgré les protestations de ses nombreux fans, soyons honnêtes : Android sentait encore la peinture. La faute principalement à une interface moins sexy (et oui, c’est important pour le grand public) et de nombreuses itérations et surcouches constructeur, qui ont fini par perdre un peu tout le monde. On l’aura surtout vu avec Honeycomb, un OS pas fini et vide d’applications optimisées. Ces deux principaux griefs semblent réglés avec Ice Cream Sandwich. Plus joli, unifié smartphones / tablettes, il pourrait signer le grand coup voulu par Google pour définitivement assommer la concurrence. Sacré menu.

Illimité, limité ?

Dans le monde de la technologie, un pas en arrière reste exceptionnel. C’est pourtant ce qui est en train d’arriver avec les fournisseurs d’accès Internet et téléphonie, qui veulent revenir à des forfaits limités d’une certaine manière en durée, en quantité. Un vilain geste qui pourrait bien arriver, tant les ententes entre ces géants sont des secrets de polichinelle. Avant, on se moquait des vieux abonnements, plus lents et plus chers. Bientôt, on pleurera nos abonnements d’il y a 5 ans.

iPad 2

N’en déplaise au haters, à ceux qui ne croyaient pas aux tablettes. Le marché est viable, en pleine explosion et son modèle, son best seller est l’iPad d’Apple. La seconde version surfe toujours aussi bien sur ce nouveau segment et se rapproche toujours plus du Graal : devenir un nom commun. Quand je vois mon père me demander quelle marque d’iPad il doit acheter, je me dis qu’Apple n’est pas loin de la victoire.

…………………………

- J -

Jobs, Steven Paul

Doit-on vraiment en rajouter ? Nope.

…………………………

- K -

Kindle, Kobo

Contrairement aux prédictions, les ereaders sont toujours vivants. Mieux, ils continuent de très bien se vendre. En attendant des tablettes avec écran mixte, rien ne les menace vraiment, tant leurs poids, autonomies et conforts de lecture enterre tout ce qui se fait d’autre. Et avec un tarif symbolique des 99 euros, les excellent Kindle et Kobo vont attirer moult nouveaux fans, même si l’appeal des tablettes reste fort. Vivement le prochain chapitre, intitulé « le meilleur des deux tablettes ».

…………………………

- L -

Lumia

Même si tout le monde ne goûtera pas son nom, nous trouvons que Lumia est un joli symbole. Premier téléphone Nokia sous Windows Phone 7, le Lumia 800 est une jolie réussite et met en valeur les deux grands losers de ces dernières années : Microsoft et Nokia ont enfin un projet de référence pour convaincre acheteurs et partenaires. Vivement la suite, avec un 900 qui pourrait annoncer définitivement la fin du tunnel. Et donc la lumière.

…………………………

- M -

Miyamoto

« Je vais prendre ma retraite ». Même si le propos a été un peu déformé, l’effet a été celui d’une bombe. Et si le père du jeu vidéo moderne arrêtait ? Avec sa mine de magicien malin, personne n’imaginait que le sémillant quinqua, véritable moteur créatif de Nintendo, pourrait penser à la fin. Pour être plus exact, Miyamoto veut se retirer des grosses productions (il a formé moult producteurs de haut niveau), pour peut-être revenir à ses amours : des petits jeux plus personnels, créatifs et expérimentaux. On en salive toujours d’avance.

Motorola

Et c’est pour qui le Jackpot ? Pour Motorola. Le constructeur américain, qui remontait tant bien (aux États-Unis) que mal (dans le reste du monde) la pente depuis la presque faillite de sa division mobile, n’a plus trop de soucis à se faire : Google vient de la leur racheter pour plus de 10 milliards de dollars. À eux les RAZR, mais surtout les milliers de brevets qui vont blinder la défense de Google.

Minecraft

Après des mois de version beta, l’étrange jeu mêlant survie et construction sort enfin. D’un autre côté, 4 millions de joueurs avaient déjà payé pour tester l’une des expériences les plus étranges de ces dernières années. Ouvert, ouvertement laid graphiquement, terrain de tous les délires, Minecraft est en train de s’imposer comme le Lego du Jeu Vidéo. When you play it, you’ll shit bricks.

…………………………

N-#

La suite de l’abécédaire ? C’est pour la prochaine chronique. En attendant, proposez-moi vos produits, faits et évènements qui auront marqué votre année 2011 !

…………………………

“Les Chroniques du Week End sont des réflexions de Lâm Hua sur la culture et l’industrie geek. Elles engagent les opinions de leur auteur et pas nécessairement celles de l’ensemble de la rédaction du JDG.

…………………………