Google permettra aux annonceurs de cibler leurs publicités avec vos emails

Business

Par Elodie le

Google lance un nouvel outil à destination des entreprises, Customer Match, permettant de mieux cibler les publicités proposées depuis les comptes Google des internautes.

google_customer_match

Google affine toujours plus sa poule aux œufs d’or, le ciblage publicitaire. Ainsi, en marge de l’Advertising Week, qui se tient jusqu’au 2 octobre à New York, la firme de Mountain View a annoncé le lancement d’un nouvel outil qui devrait ravir les annonceurs, Customer Match. Et pour faire “matcher” au mieux leurs cibles avec leurs publicités, Google propose désormais d’y associer les adresses email.

« Google va bientôt laisser les publicitaires entrer dans l’un des marchés du ciblage publicitaire les plus lucratifs : les adresses mails », explique ainsi The Verge.

Les entreprises pourront faire correspondre leur base de données client avec les adresses email d’internautes connectés à leur compte Google (gmail, Google+, YouTube, etc.), pour un ciblage publicitaire des plus précis et pertinent.

Pour être ciblé par Customer Match, il suffira d’être connecté à votre compte Google et avoir transmis votre adresse email à un détaillant/entreprise en ligne (en ayant effectué un achat sur internet par exemple). Vous recevrez ensuite des publicités ciblées en effectuant une recherche sur Google, en allant consulter votre messagerie Gmail ou avant de visionner une vidéo YouTube.

La firme de Mountain View tient à préciser que les adresses seront anonymisées à travers Customer Match :

« Cela signifie que les entreprises ne pourront pas créer des profils d’individus personnalisés, mais qu’elles pourront créer des listes de comportements ou d’habitudes de consommation en recoupant diverses informations telles que les vidéos regardées sur YouTube ou les historiques de recherches Google. » The Verge

google_publicités_ciblées_customer_match

Par ailleurs, vous pouvez contrôler les publicités Customer Match affichées selon vos centres d’intérêts ou les informations de votre compte (et activées par défaut) directement depuis les paramètres Google Ads. Google assure ainsi aux internautes qui seraient effrayés par un ciblage publicitaire toujours plus précis, qu’il sera effectué d’une manière sécurisé et protectrice de la vie privée (“secure and privacy-safe way“).

Rien de nouveau ? En effet, Facebook et Twitter utilisent déjà cette méthode. La firme de Menlo Park traque ses membres – ou non – en dehors de ses pages pour renforcer son ciblage publicitaire.

Google diversifie donc ses revenus publicitaires à un moment où ce marché est attaqué par la croissance insolente des ad blockers : Apple le permet depuis iOS9 sur Safari, Facebook a trouvé la parade en investissant dans les services publicitaires web et mobiles au sein de sa plateforme, Twitter a développé son offre publicitaire, mais aussi un algorithme maison qui scanne les post et DM pour proposer des publicités en conséquence (comme Gmail).

Google prend donc le train en marche et espère sans doute réaliser des économies : le géant californien (comme Amazon ou Microsoft) paie Eyeo, société éditrice d’Adblock Plus pour figurer sur sa liste blanche, avec un ciblage toujours plus pertinent, la firme pourra vendre ses espaces beaucoup plus chers aux annonceurs pour figurer sur ses services maison.

Source: Source