Samsung veut récupérer le maximum de métaux précieux des Galaxy Note 7

Business

Par Elodie le

Le constructeur sud-coréen veut recycler les Galaxy note 7 retournés pour récupérer les métaux précieux qui le compose, or, cuivre, argent, lithium et autant de ressources rares.

Après la débâcle du Galaxy Note 7 et ses milliards de dollars de pertes (2,7 milliards d’euros), il n’y a pas de petites économies pour Samsung. La firme prévoit finalement de recycler les millions de smartphones qui lui ont été retournés – entre 4,3 millions de Galaxy Note 7 – exception faite pour ceux qui ont été reconditionnés et vendus aux inconditionnels du terminal.

Chasse aux métaux précieux

Les autres en revanche vont être dépecés pour en extraire or, argent, cuivre, lithium, plomb, nickel et autres matériaux précieux (et parfois polluants) qui composent désormais la plupart des terminaux mobiles. Le désastre écologique ne viendra donc pas s’ajouter au désastre financier pour Samsung.

L’écologie est devenue un enjeu pour les entreprises high-tech : elles sont régulièrement accusées d’obsolescence programmée quand elles ne sont pas critiquées pour l’utilisation de ces métaux dont l’extraction, ravageuse en terme environnemental, s’effectue dans des mines où travaillent nombre d’enfants. Le change est donc donné sur le l’écologie, recyclage et le reconditionnement.

157 tonnes attendues

En avril dernier, Apple annonçait son intention de réduire son empreinte carbone avec l’objectif d’atteindre les 100 % de produits recyclés, tout en promouvant son futur Apple Park, « le QG d’entreprise le plus écologique de la planète ». Google n’est pas en reste avec son futur navire eco friendly londonien.
Samsung n’échappe donc pas à la règle d’autant que les ressources utilisées ne sont pas infinies. Les écrans d’affichage OLED, les puces mémoire et appareils photo seront recyclés. La firme entend récupérer près de 157 tonnes de matériaux dans ce processus.