Apple suspend l’écoute humaine des requêtes Siri

Apple

Par Olivier le

Apple désactive l’écoute par des sous-traitants des enregistrements audio des utilisateurs de Siri, après la controverse née il y a quelques jours.

Apple a la confidentialité à cœur… sauf quand ce n’est pas le cas. Le Guardian a récemment révélé qu’à l’image de Google Assistant et d’Alexa, Siri collectait des extraits audio de conversations afin de les faire écouter et analyser par des humains. L’objectif est d’améliorer la qualité des réponses de Siri, mais l’histoire a soulevé un vent de panique à Cupertino.

La confidentialité en question

En plus de fragiliser le discours sur la protection de la vie privée d’Apple, il se trouve que ces sous-traitants pouvaient aussi tomber sur des enregistrements de requêtes non désirées : comme pour les autres assistants, Siri peut s’activer suite à un déclencheur accidentel. Ces employés ont ainsi pu écouter des conversations très intimes.

Apple a confirmé ce processus d’analyse qui concerne « 1% des enregistrements », mais devant la bronca suscitée par la discrétion du constructeur, ce dernier a tout simplement décidé de suspendre provisoirement ce programme d’écoute partout dans le monde. Suivant l’exemple de Google qui, quelques heures plus tôt, avait décidé de faire de même d’abord pour l’Europe, puis partout dans le monde.

Apple veut mener un « examen complet » de son système d’amélioration de la qualité de Siri. Le constructeur indique aussi qu’un réglage sera mis en place pour permettre aux utilisateurs de ne plus participer au programme d’écoute. Cette option apparaitra dans une future mise à jour des systèmes d’exploitation d’Apple.