Confinement : peut-on présenter l’attestation de sortie sur smartphone?

Général

Par Julie Hay le

Le confinement annoncé lundi soir par Emmanuel Macron doit durer quinze jours et ainsi permettre d’endiguer la propagation du virus. Les déplacements des Français sont drastiquement réduits et une attestation est nécessaire pour pouvoir subvenir à ses besoins et se déplacer. Le gouvernement a fait marche arrière et a annoncé que les versions numériques n’étaient désormais plus tolérées.

Annoncé lundi soir, le confinement est effectif depuis mardi 12h. Une mesure prise par le gouvernement pour limiter la propagation du virus sur le territoire. Si les sorties sont désormais interdites, il existe tout de même une dérogation pour subvenir à ses besoins et se rendre à son entreprise lorsque le télétravail n’est pas possible. Disponible sur le site du Gouvernement, des dérogations permettent aux forces de l’ordre de contrôler les déplacements des citoyens et de s’assurer de leur absolue nécessité. Mais voilà, si une version imprimée du document est autorisée, la version numérique n’est désormais plus tolérée. Le ministère de l’Intérieur a décidé de ne plus les considérer valides à partir d’aujourd’hui. Marche arrière donc, e gouvernement a en effet constaté que plusieurs outils pour remplir les formulaires en ligne récoltaient en fait les données personnelles des utilisateurs.

Désormais seules les attestations imprimées ou reproduites à la main sur papier libre seront acceptées par les forces de l’ordre. Encore à l’étude, le gouvernement plancherait sur une application gouvernementale pour aider les Français dans leurs démarches. Le gouvernement rappelle en revanche que ces mesures n’ont en aucun cas vocation à favoriser les sorties et qu’elles doivent être réduites au strict minimum. Pour rappel, tout contrevenant s’expose à une amende pouvant atteindre les 135 euros. Une manière de dissuader les citoyens indisciplinés qui s’étaient rendus en masse dans les parcs et lieux publics dimanche dernier à Paris. Des mesures similaires ont été adoptées dans d’autres pays européens comme l’Italie ou l’Espagne. Pour l’instant, ce confinement doit durer deux semaines. En France, on dénombre 7 000 cas de coronavirus.

Source: RTL