Disney estime ses pertes à 1,4 milliard de dollars

Business

Par Julie Hay le

Les recettes de Disney ne sont pas au beau fixe. La firme dévoile ses résultats pour le début de l’année et estime à 1,4 milliard de dollars les pertes liées à la crise actuelle. C’est la fermeture de ses parcs à travers le monde qui impacte le plus lourdement son économie.

Crédits : Disney

Disney fait grise mine. La firme aux grandes oreilles est frappée de plein fouet par l’épidémie et enregistre 1,4 milliard de dollars de perte depuis le début de la crise. La fermeture des parcs à thème dans le monde aura lourdement impacté la firme qui estime à 1 milliard de dollars l’impact négatif de la crise sanitaire. Alors que ses revenus ont diminué de 10%, pour atteindre les 5,5 milliards de dollars, la firme a vu ses dépenses augmenter notamment pour la rémunération de ses employés, mais aussi suite au développement de son nouveau monde Star Wars: Galaxy’s Edge en Californie. Il semble pourtant que dans le domaine, Disney voit enfin le bout du tunnel. La firme va tester sa stratégie de réouverture à Shangaï, le 11 mai prochain. Si le nombre de visiteurs sera largement inférieur à la normale, Disney prépare son retour à l’activité. Les mesures de distanciation sociale et les contrôles réguliers de la température des visiteurs vont permettre à la firme de relancer son activité. Pour le reste de ses parcs, Disney ne donne pas de date de réouverture.

Malgré ses chiffres impressionnants au box-office 2019, Disney est dans la tourmente depuis la fermeture des cinémas. Si les revenus des studios ont augmenté de 18 %, pour atteindre 2,5 milliards de dollars, les bénéfices d’exploitations, eux, sont en berne. Il faut dire que plusieurs long-métrages attendus du grand public n’auront pas eu le succès escompté et ont largement été impactés par le COVID-19. On pense notamment à En Avant, qui avait dû stopper sa carrière en salle après seulement quelques jours d’exploitation. Pour autant, les studios s’en sortent bien, et ce,  grâce aux plateformes de SVOD. Le lancement de Disney+ à l’international aura été un franc succès puisque la firme vient d’atteindre les 54 millions d’abonnés payants dans le monde. Bob Chapek, à la tête des opérations depuis février, reste optimiste et explique : “Disney a démontré à plusieurs reprises qu’elle était exceptionnellement résistante, renforcée par la qualité de notre narration et la forte affinité avec les consommateurs de nos marques, comme en témoigne l’extraordinaire lancement de Disney+ en novembre dernier.” Les prochains mois seront donc décisifs pour la firme qui ne s’avoue pas encore vaincue.

S'abonner à Disney+