Uber licencie 3 700 salariés, soit 14 % de ses effectifs

Business

Par Julie Hay le

Un an après son entrée en bourse, Uber est dans la tourmente. Le ralentissement significatif de ses activités pousse la firme à lancer un plan massif de licenciement. Elle va supprimer 3 700 emplois, soit 14 % de ses effectifs. Le patron, Dara Khosrowshahi, annonce renoncer à son salaire de base jusqu’à la fin de l’année.

Crédits : Uber

Depuis le début de la crise sanitaire, Uber est dans la tourmente. Le géant du secteur est à l’arrêt et enregistre de lourdes pertes financières. Il annonce qu’il va supprimer 3 700 emplois dans les équipes chargées du recrutement et des renseignements clients. Cette campagne de licenciement devrait coûter environ 20 millions de dollars à la société, avec les indemnités de départs. Un porte-parole de l’entreprise explique à The Verge. “Puisque nous ne savons pas combien de temps il nous faudra pour reprendre l’activité, nous prenons des mesures pour aligner nos coûts sur la taille de l’entreprise aujourd’hui. Cette décision a été difficile à prendre, mais elle est nécessaire pour protéger l’entreprise à long terme et nous assurer de sortir de cette crise plus forts”. La firme annonce aussi la fermeture définitive de 180 Greenlight Hub, centres qui permettaient de s’inscrire pour être chauffeur. Elle précise que le volume de voyages étant en baisse, il n’y a pas assez de travail pour les personnes employés dans ces centres de contrôles. Pour participer à l’effort, le patron du groupe annonce renoncer à son salaire de base, et ce, jusqu’au 31 décembre.

La crise aura largement contrarié les plans de la firme, qui prévoyait d’être rentable d’ici la fin de l’année. Uber enregistrait déjà des pertes colossales, avec 8,5 milliards de dollars en 2019. Sa première année en bourse n’aura pas été de tout repos, et ce n’est pas prêt de s’arranger. L’action de la firme a chuté de 50 % en un mois. Le 18 mars, elle statuait à 14,82 dollars avant d’entamer une légère remontée. Aujourd’hui, elle est à 27,82 dollars. Parallèlement, la firme avait annoncé soutenir le personnel soignant en cette période de crise. Elle a lancé Uber Medics, l’option qui permet à tous les personnels de santé de faciliter leurs déplacements domicile-travail. Les frais de services sont entièrement reversés et les courses Uber X sont proposées à -25 %.