Samsung pourrait suivre Apple en intégrant ses Exynos à des PC portables

Ordinateurs

Par Remi Lou le

Après le succès des Mac M1 d’Apple, Samsung envisagerait d’adapter ses SoC Exynos à des PC portables, en collaboration avec AMD.

Crédits : Brooke Cagle / Unsplash

En fin d’année dernière, Apple a entamé sa transition vers ARM en lançant sa toute première fournée de Mac dotés d’un processeur maison, l’Apple M1. Le succès a clairement été au rendez-vous, tant les critiques spécialisées ont encensés ces machines, d’autant qu’il ne s’agissait que de Mac d’entrée de gamme. Les prouesses d’Apple avec son M1 ont visiblement résonné dans toute l’industrie, puisqu’on apprend aujourd’hui que Samsung et AMD collaboreraient sur la conception d’un processeur très haut de gamme destiné à un ordinateur portable. Cette machine pourrait même être lancée dès le second semestre de cette année, si l’on en croit les informations glanées par ZDNet Korea, et relayées par Engadget.

AMD et Samsung avaient déjà officialisé leur collaboration il y a bientôt un an, et la firme sud-coréenne l’a rappelé lorsqu’elle a présenté son Exynos 2100 durant le CES 2021, le SoC surpuissant qui équipe les derniers Galaxy S21. Néanmoins, on pensait alors que cette collaboration se limiterait aux SoC pour smartphone, mais Samsung semble désormais avoir l’ambition d’adapter ses Exynos à des ordinateurs. Cela aurait du sens, puisque le constructeur dispose d’autres arguments pour concevoir des machines d’exception, à commencer par la flopée d’écrans OLED 90 Hz de sa conception que sa filiale Samsung Display compte prochainement mettre en production.

Si Samsung compte suivre la voie d’Apple, seul obstacle : Windows. La firme de Cupertino a en effet l’avantage d’avoir la main mise sur son système d’exploitation, macOS, et a ainsi pu s’assurer de rendre compatible la plupart des applications destinées à des Mac Intel à ses Mac M1, notamment grâce à son émulateur Rosetta 2. Samsung, en revanche, se repose sur la solution de Microsoft pour faire tourner ses ordinateurs, et l’on sait que Windows ARM ne s’est clairement pas imposé sur le secteur, faut de compatibilité avec des logiciels phares. La dernière version de Windows 10 ARM, qui se montre compatible avec les applications développées en 64 bits, pourrait néanmoins changer la donne en permettant à des constructeurs comme Samsung de se pencher plus sérieusement sur l’éventualité d’un passage à ARM.

[winamaz asin=”B08R94WCTL” features_items=”no” template=”horizontal”]

Source: Engadget