HarmonyOS en passe de remplacer Android chez Xiaomi, Oppo ou Vivo ?

Android

Par Remi Lou le

Plusieurs grands constructeurs de smartphones chinois envisageraient d’intégrer l’OS alternatif de Huawei sur leurs appareils.

© Kenny Leys / Unsplash

Après avoir perdu l’accès à sa licence Android et les services de Google après l’embargo américain décidé par Donald Trump, Huawei a accéléré la cadence afin de créer une alternative viable à Android. Cette alternative, c’est HarmonyOS, une sorte de variante maison d’Android qui pourrait voir le jour avec le futur Huawei P50, dont l’officialisation est attendue dans les prochaines semaines. Néanmoins, HarmonyOS pourrait bien ne pas se contenter d’équiper les smartphones de Huawei… mais peut-être aussi ceux de grands constructeurs chinois tels que Xiaomi ou Oppo.

Xiaomi, Vivo, Oppo et Meizu déjà en contact avec Huawei

D’après TechRadar, Xiaomi, Vivo, Oppo et Meizu s’entretiendraient d’ores et déjà avec Huawei afin d’adapter HarmonyOS sur leurs appareils. Pour l’heure, il ne s’agirait de passer l’entièreté de leurs flottes de smartphones vers l’OS de Huawei et d’abandonner Android, mais l’option serait sur la table dans le cas où ces marques seraient à leur tour placées sur liste noire américaine et donc susceptibles de perdre leurs licences Android, comme cela a été le cas de Huawei.

Dans tous les cas, cela ne reste qu’une rumeur, et Android devrait encore rester majoritaire un long moment. Néanmoins, l’hypothèse d’une association des constructeurs chinois autour d’HarmonyOS lui apporterait un certain poids. Huawei avait  déjà exprimé son désir d’équiper d’autres marques de smartphones d’HarmonyOS. La firme prévoit par ailleurs d’équiper près de 300 millions d’appareils d’ici la fin de l’année, et pour cela, elle aura certainement besoin d’autres constructeurs pour l’épauler.

En ce qui concerne HarmonyOS, le système d’exploitation n’est pas encore finalisé et en est encore à sa phase de bêta. D’après les premiers tests, cet OS se rapprocherait beaucoup d’EMUI 11, dernière surcouche de Huawei, et d’Android open-source, soit le combo qu’on retrouve actuellement sur les derniers smartphones de la marque.