Dossier

IA, borderless, 18:9, double capteur photo… À quoi ressemble le smartphone de 2018 ?

Smartphone

Par Camille Suard le

Du 26 février au 1er mars se tenait le MWC 2018 de Barcelone. Salon dédié à la mobilité et rendez-vous incontournable pour les constructeurs, c’est aussi l’occasion de relever les tendances réservées aux smartphones pour l’année en cours.

Le Galaxy S9

Borderless, 18:9, intelligence artificielle, double capteur photo … le smartphone de 2018 se dessine. Sans connaître une véritable révolution technologique, nos appareils mobiles évoluent et surtout, les avancées que l’on a connues en 2017 sur les flagships se popularisent pour devenir accessibles au plus grand nombre.

Un écran toujours plus grand

Le smartphone est un objet technologique, mais pas seulement : c’est aussi un accessoire que l’on choisit pour son aspect extérieur. Au fil des années, le design de ces appareils s’est affiné et aujourd’hui, nous nous retrouvons avec de véritables petits bijoux entre les mains, qu’il s’agisse de l’iPhone X ou du Galaxy S9, dernier né de Samsung.

En 2017, s’est doucement imposé l’écran bord à bord ou borderless notamment sur les smartphones premium. À cela s’est ajouté le format 18:9. Le début d’année a montré que les constructeurs étaient prêts à déployer ce nouveau standard sur des gammes plus modestes.

Huawei P Smart

Ainsi Huawei et Honor ont lancé respectivement leur P Smart et 9 Lite, des smartphones qui ne dépassent pas les 260 euros. Alcatel a aussi frappé fort au MWC 2018 en dévoilant plusieurs smartphones 18:9 dont le 3V à seulement 190 euros, et un écran QHD de 6 pouces. À ce propos, les constructeurs sont de plus en plus nombreux à franchir le pas des écrans de très haute qualité. Le Quad HD et l’Ultra HD offrent un confort visuel non négligeable, d’autant que la surface des écrans tend à s’agrandir toujours plus. C’est aussi un minimum pour profiter d’une expérience correcte avec la réalité virtuelle. Et si HTC n’a pas brillé sur le marché avec ses derniers smartphones, la société a démontré au MWC qu’elle comptait plus que jamais se spécialiser dans la réalité virtuelle pour mobiles.

L’iPhone X

L’envie d’une surface d’écran toujours plus grande a donné naissance à quelques petites aberrations en 2017. L’encoche de l’iPhone X a dans un premier temps été moquée et pointée du doigt comme étant un défaut. Et si on la retrouvait déjà sur l’Essential Phone, le choix d’Apple en a inspiré plus d’un, comme d’habitude… De très nombreux constructeurs chinois se sont emparés de cette encoche pour en faire un argument de vente.

Il ne faudra donc pas être surpris de voir, cette année, de nombreuses copies de l’iPhone X : l’Asus ZenFone 5Z, le Leagoo S9, l’OTOT V5801, le Wiko View 2, etc. Pour d’autres, comme Vivo, une alternative est possible : un tiroir caché pour abriter le ou les capteurs avant. Un autre parti pris qui pourrait devenir une tendance.

Wiko View 2

Pour offrir toujours plus de place à la dalle de verre sur la façade avant, de nombreux constructeurs ont fait basculer leur lecteur d’empreintes à l’arrière. C’est le cas de Samsung qui en 2018 avec son S9 a enfin réussi à le placer convenablement. Apple a préféré se tourner vers la reconnaissance faciale avec Face ID. D’autres ont cependant eu l’idée d’élaborer un capteur d’empreinte avant, mais sous la surface de l’écran. Le premier à l’intégrer est le Vivo X20 Plus UD qui signe alors la disparition complète de bouton physique. Voilà qui devrait donner des idées aux autres constructeurs pour les mois à venir : le Doogee V a été dévoilé et Synaptics qui a élaboré cette technologie pourrait en faire profiter ses partenaires qui ne sont autres que Huawei, Samsung et Oppo. Il ne serait pas si étonnant de voir arriver un Galaxy Note 9 ou un Mate 11 avec une telle solution.

Doogee V Mock-up

La photo : axe majeur d’amélioration

Même s’ils sont encore perfectibles, les appareils photo des smartphones atteignent aujourd’hui une qualité bluffante. Et cela va encore s’améliorer en 2018. Sony est le principal acteur du marché et fournit une excellente technologie à ses concurrents comme Samsung ou Apple. Ses derniers capteurs vont permettre de corriger en grande partie le point noir de la photo numérique sur mobile : les clichés en basse luminosité. Ce double capteur photo fait grimper à 51 200 ISO en photo et 12 800 ISO en vidéo. Une véritable innovation, qui nous laisse supposer que ce double capteur pourrait arriver dans la seconde partie de l’année avec le XZ2 Premium et les prochains iPhone.

Samsung Galaxy S9

Avec l’ouverture variable des blocs, mis en lumière il y a peu sur le S9 de Samsung, les photos en basse luminosité s’améliorent. Jouer avec l’ouverture du diaphragme permet de mieux maîtriser et doser la quantité de lumière absorbée. Cette petite révolution de la photo permet aussi d’obtenir un meilleur effet de profondeur de champ et donc, une zone de netteté plus satisfaisante.  

Compte tenu de l’émergence des réseaux sociaux, les capteurs frontaux sont devenus de plus en plus importants et se sont progressivement améliorés. Même s’ils restent bien en dessous de ce que proposent ceux placés à l’arrière, il ne faut pas oublier que leur usage reste très différent de ces derniers.

Les doubles capteurs avant arrivent sur certains modèles. À la fin de l’année 2017, Asus en avait fait un modèle dédié avec son ZenFone 4 Selfie Pro. Huawei et Honor l’ont cette année aussi apporté sur les Mate 10 Lite et 9 Lite. Le double capteur photo arrière étant -parfois à tort- devenu un élément marketing, on ne doute pas que ceux avant deviendront un nouveau standard dans les mois à venir.