Qu’est-ce que le départ des États-Unis va changer pour l’OMS ?

politique

Par Felix Gouty le

Le président américain, Donald Trump, a annoncé vendredi que les États-Unis se retirent de l’Organisation mondiale de la santé. Celle-ci n’a pas répondu favorablement à son ultimatum concernant la Chine, qu’il juge en partie responsable de la crise sanitaire actuelle. En conséquence, l’OMS perd une partie majeure de son budget.

Crédits : padrinan / Pixabay.

Les États-Unis veulent définitivement se désolidariser du reste du monde, en matière de gestion sanitaire. Le président du pays, Donald Trump, a annoncé, vendredi 29 mai lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche, mettre fin aux relations entre les États-Unis et l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il en aussi profité pour prévenir qu’il redirigerait les fonds nationaux vers “d’autres besoins de santé publique urgents et mondiaux qui le méritent.” Cette décision intervient après plusieurs mois d’opposition entre les États-Unis, l’OMS et la Chine. En avril dernier, Donald Trump avait décidé de suspendre le financement que son pays verse à l’OMS qualifiant l’organisation de “marionnette de la Chine”, un pays qu’il soupçonne d’avoir dissimulé des informations sur le coronavirus. Il avait alors chargé les services de renseignements américains de mener une enquête “pour examiner le rôle de l’OMS dans la mauvaise gestion et la dissimulation de la propagation du coronavirus du COVID-19.” En réponse, le ministère des Affaires étrangères chinois avait nié toute dissimulation d’informations. De plus, l’enquête avait été évidemment décriée par l’OMS et plusieurs dirigeants de l’Union européenne. Mi-mai, le gouvernement américain avait ensuite adressé une lettre à l’OMS pour lui donner un ultimatum. Soit l’agence de l’ONU effectuait des “réformes” – notamment retirer la Chine de ses États membres – soit les États-Unis, et leurs fonds, se retireraient eux-mêmes de l’OMS. Le président américain n’aura pas attendu longtemps pour tenir sa promesse.

L’OMS perd une aide financière majeure

Comme l’explique Le Monde, en quittant l’OMS, les États-Unis lui retirent une part majoritaire de son budget : environ 22% de son budget, selon France Culture. La participation financière de ce pays était estimée (par Donald Trump lui-même) à 450 millions de dollars par an. La Chine, quant à elle, participerait à une hauteur de 8% – soit environ 163 millions de dollars, contre les 40 millions de dollars évoqués par le président américain. En comparaison, la part donnée par la France pour le budget de l’OMS s’élèverait à 5%. La perte des États-Unis et de leur aide financière devraient sérieusement contraindre l’OMS à se priver de certaines missions sanitaires internationales. D’après La Tribune, en temps normal, un tiers de la contribution américaine co-financerait les opérations de lutte contre les urgences sanitaires et le reste contribuerait à éradiquer des maladies comme la polio ou à améliorer l’accès aux services de santé dans les pays pauvres, notamment d’Afrique et du Moyen-Orient. L’OMS n’a pas encore annoncé les mesures qu’elle compte prendre pour combler ce vide.

Qui veut la mort de l'ONU ?:...
  • 192 Pages - 11/08/2018 (Publication Date) - Eyrolles (Publisher)
Source: Le Monde