Free et Netflix en passe de trouver un accord

Sur le web

Par Elodie le

L’opérateur arrive systématiquement bon dernier des débits Netflix. Une situation qui pourrait bientôt évoluer puisque Xavier Niel évoque des discussions constructives avec le leader de la SVoD.

Wikimedia

Depuis son arrivée en France en septembre 2014, le géant du streaming publie régulièrement le classement des débits moyens par opérateurs, le ISP Speed Index. À ce petit jeu-là, Free arrive systématiquement bon dernier des FAI, exception faite en septembre dernier.

L’opérateur n’a pas passé d’accord d’interconnexion avec Netflix, c’est le seul opérateur à ne pas inclure le service de SVoD dans ses offres. Pourquoi ? Free juge les conditions de l’accord commercial avec Netflix trop inéquitable pour le proposer à ses abonnés. « Free a décidé de ne pas se coucher tout de suite devant Netflix », déclarait Maxime Lombardini, DG du groupe, en 2014.

Dernier sur les débits Netflix, mais pas d’irrégularité

En mars dernier, l’ARCEP est venu confirmer qu’il n’y avait aucune irrégularité du côté de l’opérateur, comme le soupçonnaient certains clients mécontents. En d’autres termes, Free ne bride pas volontairement les débits de Netflix.

« Il semble fort probable que ce soit un problème d’interconnexion à résoudre entre Free et Netflix. Il serait donc injuste de rejeter la faute uniquement sur Free. La balle est aussi dans le camp de Netflix pour mettre fin à cette situation », avait estimé Sébastien Soriano, le président de l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes. 

Un problème “bientôt réglé

Une situation sur le point de changer à en croire les déclarations de Xavier Niel lors de la présentation des résultats financiers 2017 d’Iliad. Pour lui, l’interconnexion doit être assurée par le prestataire. Free poursuit d’ailleurs Netflix en justice pour ne plus figurer dans ce classement dont il conteste la méthodologie.

« C’est certainement une coïncidence, mais nous sommes aussi la seule box qui ne propose par Netflix », se permet alors le patron d’Iliad. « Pour des raisons bizarres, nos résultats sont mauvais dans ce classement. Mais les choses vont mieux et cela devrait aller de mieux en mieux », assure-t-il en référence aux derniers résultats présentés en février où Free affichait une moyenne de 1,92 Mb/s contre 1,39 Mb/s un mois plus tôt.

Celui-ci précise néanmoins que « les discussions avec Netflix sont très constructives. Le problème devrait être bientôt réglé. » 

L’arrivée prochaine de la Freebox V7 pourrait signer du même coup l’arrivée de Netflix dans les offres de l’opérateur et une véritable interconnexion entre les deux parties.

Mais l’univers impitoyable des télécoms nous l’a déjà appris, rien n’est acquis !

Free sous pression : après TF1, c’est désormais BFM qui demande un chèque