Dossier

[Guide d’achat] Les meilleurs smartphones milieu de gamme en 2020

Avec moins de 500€ de budget, il est aujourd'hui possible d'investir dans un smartphone performant, capable de combiner puissance et prix contenu. On fait le point sur les meilleurs modèles du moment.

De plus en plus nombreux et de plus en plus puissants, les smartphones milieu de gamme offrent de très belles performances, tout en conservant une fourchette tarifaire raisonnable. Quels modèles ont retenu notre attention en cette fin d’année 2020 ? On fait le point.

Ce guide a été mis à jour le 28/02/2020

OnePlus Nord : le choix de la rédaction

Annoncé comme l’un des meilleurs flagship killers de cette année, le OnePlus Nord sorti cet été combine des fonctionnalités résolument haut de gamme à un prix très agressif. Particulièrement efficace sur la plupart des tâches quotidiennes, le smartphone s’impose aussi comme un bon investissement, en intégrant une compatibilité 5G pour les plus impatients.

Avec sa dalle moyenne de 6,44 pouces, le OnePlus Nord multiplie les bons points concernant son écran, en proposant une technologie 3D Corning Gorilla Glass 5, une définition Full HD+ (2400×1080) en Fluid AMOLED, un taux d’occupation de 92,7% et 90 Hz de taux de rafraichissement. Des caractéristiques empruntées aux modèles hauts de gamme du moment, et qui lui assurent un affichage et une fluidité à toute épreuve. Sous le capot aussi, pas d’ombre au tableau, avec un SoC Snapdragon 765G, 8 ou 2 Go de RAM selon les modèles, et un lecteur d’empreinte optique situé directement sous l’écran. Au niveau de sa batterie, le téléphone accuse des performances légèrement en deçà de la concurrence, avec seulement 4115 mAh. Heureusement, la charge rapide 30W permet d’assurer une charge complète en moins d’une heure, même si on déplore l’absence de recharge sans-fil.

Côté appareil photo, le OnePlus Nord reprend la recette du OnePlus 8, avec un capteur principal de 48 Mpx excellent en bonnes conditions de luminosité, mais limité lorsque la nuit tombe. Pour l’épauler, ce ne sont pas deux, mais bien trois capteurs secondaires qui ont fait leur apparition sur le module dorsal, avec un ultra grand-angle de 8 Mpx, un macro de 2 Mpx, et un capteur de profondeur de champ de 5 Mpx. Au final, le smartphone propose une expérience photo très satisfaisante, d’autant que ce dernier bénéficie également d’un double module inédit à l’avant, en embarquant un grand-angle de 32 Mpx, et un ultra grand-angle de 8 Mpx. Si cet ajout entraîne inévitablement un poinçon plus large sous l’écran, il permet aussi des selfies de groupe bien plus sympathiques.

Ses points forts : ses performances générales, son écran 90 Hz

Prix conseillé : 399 €

Xiaomi Mi 10T : tout en puissance

Mi 10T Xiaomi

Champion incontesté du rapport qualité/prix, Xiaomi fait partie de ces nouveaux constructeurs chinois débarqués il y a quelques années sur le marché européen, capables de proposer des smartphones alliant performances premium et prix raisonnable. Avec son Mi 10T (et Mi 10T Pro) sorti le 26 octobre 2020, l’entreprise surfe sur le succès de son Mi 9T, en proposant un smartphone compatible 5G à la fois puissant et autonome.

Au niveau de son design, le Xiaomi Mi 10T ne joue pas la carte de l’originalité, mais propose un modèle efficace, doté d’un écran LCD Full HD+ (2400×1080 px) de 6,67 pouces, de bordures fines et arrondies, ainsi que d’un discret poinçon situé sur le côté gauche du téléphone, destiné à accueillir le capteur photo frontal. Le capteur d’empreinte est bien présent, mais se loge sur le côté du terminal au lieu d’investir l’écran tactile, nous rappelant au passage qu’à ce prix-là, il faut bien accepter quelques concessions. Sous le capot en revanche, le Mi 10T frôle le haut de gamme, avec un SoC Snapdragon 865, 6 Go de RAM, 128 Go de stockage et un taux de rafraîchissement adaptatif pouvant atteindre les 144 Hz, rien que ça. Un combo parfait pour le gaming, ou simplement pour assurer au smartphone une utilisation fluide en toutes circonstances. Côté autonomie non plus, pas de mauvaise surprise. Le Xiaomi Mi 10T intègre une puissante batterie de 5000 mAh, compatible avec la charge rapide filaire 33W mais aussi avec la charge sans-fil. De quoi lui assurer de tenir au moins une journée et demie sans faiblir, même en jouant aux jeux vidéo.

C’est au niveau de la photographie que le Mi 10T surprend son public. Ce n’est pas un secret, Xiaomi propose souvent des téléphones légèrement décevants sur le plan photo, à moins d’opter pour les modèles les plus haut de gamme de la marque. Pourtant, avec son module principal de 64 Mpx couplé à deux capteurs de 13 Mpx (UGA) et 5 Mpx (Macro), le Xiaomi Mi 10T réussit le pari d’une expérience photo certes limitée, mais néanmoins correcte, même en faible luminosité.

Ses points forts : sa puissance, sa charge sans-fil

Prix conseillé : 499 euros 

Samsung Galaxy A71 : finitions premium et petit prix

Commercialisé en même temps que son proche cousin le A51, le Samsung Galaxy A71 concentre l’essentiel de ce qu’on attend d’un téléphone milieu de gamme. Sorti plus tôt cette année, le terminal bénéficie aujourd’hui d’un prix bien inférieur à celui proposé initialement proposé par le géant coréen, et se classe donc comme une très bonne option d’achat en termes de rapport qualité/prix.

Comme pour le Xiaomi Mi 10T, le Samsung Galaxy A71 s’offre un grand écran de 6,7 pouces, cette fois en Super AMOLED, et équipé d’un unique poinçon central. Avec son taux d’occupation de 87,5%, sa technologie Infinity-O et son lecteur d’empreinte situé sous l’écran, les finitions du smartphone frôlent la perfection même en milieu de gamme, comme c’est souvent le cas chez le géant coréen. On regrettera en revanche le cadençage maximal à 60 Hz, largement suffisant pour une utilisation quotidienne, mais un peu en deçà de la concurrence. Même constat sous le capot, avec un processeur Snapdragon 730, 6 ou 8 Go de RAM selon les modèles, et 128 Go de stockage extensible. La batterie culmine en revanche à 4500 mAh, soit largement assez pour tenir au moins un jour et demi sans montrer de signe de faiblesse. Seul bémol à ce niveau-là, cette dernière n’est malheureusement pas compatible avec la recharge à induction, et se contente d’une charge rapide à 25W.

Côté photographie le Samsung Galaxy A71 s’avère efficace, et propose une expérience tout à fait satisfaisante. Le terminal permet notamment de réaliser de beaux selfies en 32 Mpx grâce au capteur frontal et à son mode portrait, qui proposent un flou d’arrière-plan sans exagération. Au dos de l’appareil, on retrouve non pas trois, mais bien quatre modules. Au capteur principal de 64 Mpx s’ajoutent donc un ultra grand-angle de 12 Mpx, un capteur de profondeur de 5 Mpx, ainsi qu’un module macro de 5 Mpx. Un combo parfait pour réaliser de très beaux clichés en extérieurs, mais qui manque d’éclat en faible luminosité.

Ses points forts : ses finitions premiums, son grand écran AMOLED

Prix conseillé : 479 €

Pixel 4a 5G : le roi de la photo

Sans surprise, le Pixel 4a 5G de Google sorti en novembre 2020 propose une expérience résolument tournée vers la photographie, couplée à de solides performances au quotidien. Compact avec ses 6,2 pouces, le smartphone joue pourtant dans la cour des grands, en intégrant un écran OLED Gorilla Glass 3 en définition Full HD+ (1080 x 2340) et une compatibilité 5G, le tout pour moins de 500€.

Sous le capot, le Pixel 4a 5G reprend la formule gagnante de son prédécesseur le 4a, tout en intégrant quelques nouveautés intéressantes. En marge de son écran plus imposant, le téléphone embarque le même SoC Snapdragon 765G que le Pixel 4a, ainsi que 6 Go de RAM et 128 Go de stockage. Optimisé pour le gaming, le Pixel 4a 5G se contente pourtant d’un écran 60 Hz, soit plus de deux fois moins que le Xiaomi Mi 10T. Dans les faits, cela ne l’empêchera évidemment pas de faire tourner des jeux 3D de manière fluide, mais on aurait apprécié un 90 Hz, plus confortable visuellement. On déplore également le positionnement dorsal du lecteur d’empreinte digitale. Heureusement, le Pixel 4a 5G se rattrape côté batterie. Si le smartphone ne possède qu’un accumulateur de 3885 mAh, ce dernier parvient à tenir sans problème toute une journée, même avec une utilisation intensive, grâce aux optimisations logicielles proposées par Google. En cas de panne, le terminal pourra toujours compter sur le chargement rapide 18W.

Malgré une puissance un peu décevante sur certains aspects, le Pixel 4a s’impose pourtant comme le meilleur photophone de sa catégorie. Sans jouer la surenchère du nombre de capteurs, le smartphone embarque au dos un double module composé d’un grand-angle 12,2 Mpx (f/1,7) et d’un ultra grand-angle de 16 Mpx. Un équipement similaire au Pixel 5 récemment dévoilé, et qui devrait convaincre ses utilisateurs, même les plus exigeants. En bonne condition de luminosité comme dans la pénombre, c’est un sans-faute pour le terminal, qui bénéficie d’une excellente gestion du HDR ainsi que d’une colorimétrie fidèle. Si l’ultra grand-angle ne se montre pas aussi performant qu’on l’aurait espéré, il est largement rattrapé par le traitement logiciel de Google.

Et pour ceux qui voudrait dépenser encore moins, tout en conservant une expérience photo haut de gamme, le Pixel 4a premier du nom propose également un très bon rapport qualité / prix à seulement 349€. Moins cher que sa déclinaison 5G, le téléphone reste un très bon choix, à condition d’accepter de se passer de capteur ultra grand-angle.

Ses points forts : Les meilleures photos à ce prix, finitions réussies

Prix conseillé : 499 €

Découvrir le Pixel 4a 5G à 499 euros chez Boulanger Découvrir le Pixel 4a 5G à 499 euros à la Fnac

Realme 7 Pro : chargement express

À peine six mois après le lancement du Realme 6 Pro, le constructeur chinois revient à la charge en octobre, avec son nouveau Realme 7 Pro. Sans révolutionner le genre, cette nouvelle mouture signe une évolution agréable, notamment marquée par l’arrivée de la charge rapide 65W (!), qui fait du terminal le modèle milieu de gamme le plus rapide à charger du marché.

Tant que le design que les performances, le Realme 7 Pro fait efficace sans en faire trop. Certes, il aurait pu proposer mieux qu’un écran de 6,4 pouces Super AMOLED rafraîchi à 60 Hz. Mais pour un prix qui frôle l’entrée de gamme, on salue le fait que sans briller, le smartphone se révèle polyvalent et confortable au quotidien. Grâce à son SoC Snapdragon 720G couplé à 8 Go de RAM et 128 Go de stockage, le Realme 7 Pro bénéficie également de son interface maison Realme UI, optimisée pour rendre l’utilisation du terminal encore plus fluide.

Côté photo, la qualité du Realme 7 est encore une fois très correcte. Le quadruple module photo dorsal offre au téléphone une bonne polyvalence. On retrouve ainsi un appareil principal de 64 Mpx, couplé à un ultra grand-angle de 8 Mpx, ainsi qu’un module dédié aux portraits avec la gestion de la profondeur de champ (2 Mpx), et enfin un capteur macro, lui aussi de 2 Mpx. Un choix efficace donc, boosté par une autonomie à toute épreuve.

Ses points forts: sa charge ultra-rapide 65W, ses performances équilibrées

Prix conseillé : 359 €

iPhone SE 2020 : la porte d’entrée vers l’univers Apple

L’iPhone SE 2020 a de très sérieux atouts à faire valoir. Mais on vous prévient tout de suite : il ne conviendra pas à tout le monde. Avec ses larges bordures, sa dalle LCD et son bouton Home/Touch ID, son apparence n’est en effet pas des plus modernes. Et son autonomie comme son temps de recharge font pâle figure comparé à ce qu’affichent désormais nombre de ses concurrents.

Avec son écran de 4.7 pouces, l’iPhone SE séduira cependant ceux qui recherchent un téléphone compact de qualité. Il constitue également une très bonne porte d’entrée pour tous ceux qui souhaitent découvrir l’univers Apple et iOS sans vider leur tirelire. L’iPhone SE est en effet équipé de la puce A13 gravée en 7 nmm, la même que celle qui équipe les iPhone 11, plus haut de gamme. Cette puce fait de l’iPhone SE 2020 un véritable monstre de puissance et lui permet de réaliser, malgré une configuration photo modeste (un unique capteur de 12 MP à l’arrière et un capteur de 7MP à l’avant), de belles photos lorsque les conditions de luminosité sont bonnes.

Ses points forts : un puce très puissante, un format compact, l’OS Apple

Prix conseillé : à partir de 489 euros

 FAQ – Avant d’acheter un téléphone milieu de gamme

Quels sont les critères les plus importants à prendre en compte quand on achète un nouveau smartphone ?

Aujourd’hui, notre smartphone est devenu un outil indispensable au quotidien, que ce soit pour s’informer, consulter les réseaux sociaux ou se divertir. Avant de faire son choix parmi la multitude de modèles accessibles sur le marché, il est donc nécessaire de faire le point sur nos attentes face à un terminal, qui promet de nous accompagner pendant plusieurs mois voire quelques années. Plutôt photographe, gamer, ou adeptes des visioconférences interminables avec vos proches, c’est votre utilisation qui va réellement définir le smartphone susceptible de vous convenir au mieux. Une fois vos attentes clairement établies, il conviendra ensuite de choisir un modèle selon quelques critères principaux, et notamment sa puissance, son autonomie, et ses compétences photographiques.

Pour 450 euros, que peut-on attendre d’un smartphone ?

Avec un marché de plus en plus concurrentiel, il est aujourd’hui possible de s’offrir des téléphones très performants pour un budget inférieur à 500 euros. Évidemment, à ce prix-là n’espérez pas profiter de l’excellence d’un des derniers flagships du marché, qu’il s’agisse de l’iPhone 12 Pro sorti il y a quelques semaines, ou du Samsung Galaxy S21, attendu pour le début de l’année prochaine. En revanche, et à la différence d’un modèle d’entrée de gamme, il sera possible à ce prix d’opter pour un téléphone spécialisé dans un (ou plusieurs) domaine(s) en particulier avec des concessions ailleurs. Vous cherchez les meilleures photos, vous devrez sûrement faire des concessions sur la puissance… et vice versa. À vous de choisir quelles caractéristiques vous semblent indispensables au quotidien.

À ce prix, peut-on vraiment jouer aux jeux vidéo ?

De plus en plus populaires sur le marché, les smartphones gaming nous offrent désormais la possibilité de jouer (presque) n’importe où. S’il y a quelques années, les jeux mobiles se limitaient à quelques free-to-play à succès, le choix est aujourd’hui quasiment illimité, et c’est d’autant plus vrai avec l’avènement du cloud gaming. Encore faut-il cependant avoir un terminal suffisamment puissant pour supporter le choc. Même s’il n’est pas nécessaire d’investir dans un smartphone estampillé “gaming” pour jouer à des jeux vidéo mobiles, il y a plusieurs critères à prendre en compte dans votre choix final. Ainsi, assurez-vous que ce dernier possède une autonomie suffisante, histoire de ne pas tomber à court de batterie après chaque session de jeu. L’écran aussi est important : il doit être assez grand, et surtout équipé d’un bon taux de rafraîchissement, afin d’éviter les lags. Enfin, prêtez attention à sa quantité de mémoire RAM, qui permettra de faire tourner les derniers titres vidéoludiques sans surchauffer. À moins de 500 euros, il est tout à fait possible de trouver des terminaux combinant au minimum 6 Go de RAM, 4000 mAh de batterie et 90 Hz de taux de rafraîchissement.

Que vais-je gagner avec un peu plus de budget ?

Plus vous investirez d’argent dans votre nouveau téléphone, meilleures seront les prestations. C’est logique. Mais cela vaudra-t-il vraiment le coup ? Mettre ou 100 euros de plus que votre budget initial vous permettra-t-il vraiment d’améliorer votre quotidien ? Au niveau de la fiche technique, des améliorations se ressentiront évidemment entre un modèle à 450€ et un autre à 550€. En revanche, et à moins que le smartphone plus haut de gamme n’intègre une fonctionnalité qui vous est absolument indispensable (5G, charge sans fil…) votre expérience utilisateur ne sera pas transformée par cet écart de prix. Si vous vous souhaitez vraiment faire un pas un avant, il faudra sans doute passer sur des smartphones encore plus haut de gammes, autour de 650 euros, vous commencerez alors à trouverez plus de raffinements.