NSA/Snowden : 1 an de révélations


2014, des révélations toujours plus surprenantes

NSA_USA

2 janvier
Suite aux révélations concernant le programme tout spécialement destiné à la surveillance des terminaux Apple, les questions concernant l’existence d’une backdoor et une éventuelle collaboration entre la firme de Cupertino et la NSA n’ont pas tardé à éclore. Apple a assuré ne pas avoir collaboré avec la NSA.

3 janvier
Toujours plus gourmande, la NSA ne peut supporter qu’on lui résiste, elle travaillerait donc sur un ordinateur quantique qui pourrait décrypter tout ce qui lui passerait sous la main, une machine à décrypter universelle.

16 janvier
Généralement, la NSA exerce l’espionnage de n’importe quel ordinateur depuis le réseau informatique, sauf que dans certains cas elle n’en a même pas besoin puisqu’elle a implanté des malwares dans quelques 100 000 ordinateurs à travers le monde. Même non connectée, la surveillance se fait.

17 janvier
Dans ces révélations, ce qui surprend régulièrement c’est la masse de données considérables que la NSA collecte tous les jours : emails, métadonnées, appels, informations bancaires, contacts, etc. tout y passe, même les sms. 200 millions, c’est le nombre de sms récolté chaque jour par la NSA, sans cible(s) définie(s) selon les dernières révélations du Guardian. Le programme en question se nomme “Dishfire”, aidé de “Prefer” qui récolte signalement d’appels manqués, roaming alerts, etc.

23 janvier
Les géants du web s’activent pour donner des gages de transparence à leurs utilisateurs. Puisqu’aux États-Unis les marges de manœuvres semblent réduites, Microsoft annonce vouloir délocaliser les données des internautes non américains hors du territoire de l’Oncle Sam. Ainsi, ces données ne seront plus susceptibles d’être sous la coupe de la NSA mais du droit local où elles seront installées

1984_Big_Brother_NSA_radio

Face à la polémique, les États-Unis se retrouvent sous le feu des critiques, certains poussent des cris d’offrais, oubliant opportunément qu’ils ont collaboré activement avec la NSA (GCHQ et services secrets français notamment), d’autres exigent des explications à l’instar de l’Allemagne et du Brésil. Barack Obama entreprend d’éteindre l’incendie avec un discours particulièrement attendu sur la politique de surveillance des USA et le futur rôle de la NSA. Une réforme qui se fera attendre.

27 janvier
Très discret depuis son exil en Russie, Edward Snowden délivre ses déclarations au compte-goutte. Peu après le discours d’Obama, qui lui avait réservé quelques lignes codées dans son élocution, Edward Snowden ne cache pas son pessimisme quant au sort qui lui serait réservé s’il tombait aux mains de ses compatriotes : la NSA aimerait lui mettre une balle dans la tête.

28 janvier
Après les joueurs de World of Warcraft et autres jeux en ligne espionnés car ils pourraient cacher des terroristes dans leurs rangs, la NSA pratique sa surveillance sur tout possesseur de smartphone depuis les applications installées dont Angry Birds et Facebook.

30 janvier
Optimistes, malgré des mois de révélations quasi en continue, les chefs du renseignement américain demande à Snowden de restituer les documents volés.

17 février
Échaudée par la découverte de l’espionnage de son smartphone et de sa boite mail, Angela Merkel annonce vouloir s’allier à la France pour contrer l’espionnage de la NSA sur Internet. Une annonce qui, outre ses aspects difficilement réalisables (créer un réseau de communication exclusivement européen, excluant de fait tout passage par les serveurs américains), cache peut-être un coup de bluff du vieux continent alors en pleine négociation secrète avec l’Oncle Sam concernant le Traité de Libre échange transatlantique

18 février
Une des révélations les moins surprenantes. Sur la foi des documents fournis par Snowden, Wikileaks (le site fondé par Julian Assange) annonce que la NSA et son pendant britanniques espionneraient le site et ses lecteurs depuis plusieurs années.

25 février
La semaine suivante c’est l’Allemagne et la France qui parlait de s’associer pour contrer l’espionnage américain. L’idée ayant été finalement rejetée par François Hollande, celle-ci se voit récupérer par le Brésil qui souhaite collaborer avec l’Europe, un accord aurait été trouvé lors du 7e sommet UE-Brésil.

12 mars
Lors du festival South by Southwest (SXSW), qui constituait sa première apparition publique sur le sol américain (par vidéo-conférence certes), l’ex-agent a déclaré que la NSA « met le feu à l’avenir d’Internet ».

NSA_réforme_espionnage_obama

13 mars
En plus de révéler les petits secrets honteux de l’Agence de Sécurité Nationale, Edward Snowden se fait pédagogue et explique comment la NSA espionne son monde, autrement dit comment elle intercepte les millions de données privées depuis des millions d’ordinateurs. Ici, “Turbine” et “Turmoil” sont à l’œuvre.

Aux côté de l’Arabie Saoudite, le Soudan et la Russie notamment, RSF désigne la NSA et le GCHQ « ennemis d’internet ». La France et sa Loi de Programmation Militaire ne sont pas oubliées.

20 mars
Sur une période d’un mois, la NSA est capable d’enregistrer l’intégralité des conversations passées dans un pays grâce à un programme intitulé “Mystic”. Et elle ne s’en prive pas. La NSA c’est plus fort que toi !

21 mars
La firme de Mountain View n’a pas gouté les pratiques de cow boy de la NSA à l’égard de ses utilisateurs. Action-réaction. Google muscle donc la sécurité de ses courriels (chiffrage HTTPS ) loin des oreilles indiscrètes de la NSA.

24 mars
C’est au tour de Huawei, constructeur chinois, de faire partie du club – pas du tout fermé – des entreprises cibles de la NSA.

25 mars
Suite aux révélations du New York Post, la Chine et Huawei condamnent de concert l’espionnage de la NSA. Assez caustique de la part d’un pays qui a fait de l’espionnage – économique surtout – une arme d’État.

28 mars
Il l’avait annoncé dans son discours de janvier, Obama officialise la réforme de la NSA. Du moins une (petite) partie.

17 avril
La France, toujours à la pointe, se dote d’une salle « Secret Defense » à l’Assemblée Nationale afin de travailler en toute discrétion.

28 mai
La réforme de la NSA tant promise et attendue est adoptée. Problème ? Elle est déjà sujette à protestations et rejetée par les géants du Net qui l’a jugent « inacceptable ».

2 juin
Son asile arrivant à son terme en août, Snowden prend les devants et a demandé l’asile au Brésil.

3 juin
Deux mois avant l’expiration du droit d’asile accordé par la Russie à Edward Snowden, Le journal l’Express lance une pétition pour accueillir le whistleblower en France.

Habitué des sujets sulfureux, Oliver Stone réalisera le film sur l’histoire de Snowden, un « héros », et tiré du livre de Glenn Greenwald (dont les droits ont été acquis par Sony), The Snowden’s Files.

6 juin
Le jour anniversaire de l’affaire NSA/Snowden, les géants du web (AOL, Apple, Dropbox, Facebook , Google, Microsoft, Twitter, LinkedIn et Yahoo!), adressent une lettre ouverte au Sénat US pour lui demander plus de transparence et moins de surveillance. « Il est temps d’agir » lui disent-ils.

Depuis, “l’histoire la plus explosive n’a pas encore été publiée”, Gleen Greenwald

NSA_collaboration_Allemagne

19 juin
Les documents concernant les activités de la NSA et sa coopération avec les agences allemandes sont mis en ligne par Der Spiegel et disponibles au téléchargement. C’est Angela Merkel qui a du en tomber de sa chaise… ou pas !

20 juin
Contrairement à l’année précédente, la Chambre des Représentants a voté un amendement qui porte un coup certain au financement de ses programmes de surveillance. La création de backdoors est notamment concernée.

6 juillet
Contrairement à ses dires tentant de justifier sa surveillance de masse à l’échelle planétaire, la NSA surveillerait majoritairement des internautes innocents selon le Washington Post. Un principe de précaution sans doute…

9 juillet
Depuis le 11 septembre, la paranoia et la suspicion à l’égard de personnes de confession musulmane s’est emparées de nombre d’américains, et de la NSA aussi semble-t-il. The Intercept, le site crée par Glenn Greenwald, premier journaliste à avoir mis en ligne les informations tirées des documents transmis par Edward Snowden, révèle que la NSA a mis sous surveillance des musulmans américains sans aucune justification.

23 juillet
Parce que la NSA est – presque – une entreprise comme tout le monde, qui privilégie l’emploi de jeunes et frêles garçons amateurs de sensations, on envient à découvrir que les agents de la NSA matent et s’échangent les photos coquines des internautes collectés lors de leur session de travail.

<<< Retour à la page précédente

Wanted Snowden